Mode toxique vs Mode éthique

2650 litres d’eau et
150 kilos de pesticides
sont utilisés
pour produire un
T-Shirt en coton

 

Du champ de coton
à la boutique,
un jean peut parcourir jusqu’à 65 000 km,
soit une fois et demie
le tour de la Terre

25%
des produits chimiques produits mondialement sont utilisés dans
les textiles
Des vêtements fabriqués à des milliers de kilomètres avec une quantité importante de pesticides et d'eau, dans des pays où les normes environnementales n'existent pour ainsi dire pas, utilisant toutes sortes de produits chimiques dans la chaîne de fabrication, sans se préoccuper des possibles menaces sanitaires sur les travailleurs, les vendeurs ou les consommateurs… Selon l'Institut danois de la mode, la mode est la deuxième industrie la plus polluante du monde. 25% des produits chimiques produits mondialement sont utilisés dans les textiles et l'industrie textile est placée au 2ème rang des pollueurs d'eau après l'agriculture.

L’industrie textile est, après celle du pétrole, l’industrie la plus polluante au monde.

L’industrie textile est, après celle du pétrole, l’industrie la plus polluante au monde.
Quelques chiffres:
    •    6800 litres d’eau sont nécessaires à la fabrication d’un jean;
    •    2650 litres d’eau et 150 kilos de pesticides sont utilisés pour produire un T-Shirt en coton;
    •    3 millions d’agriculteurs exposés à des herbicides, pesticides et engrais chimiques tombent malades chaque année et 20 000 d’entre eux décèdent des suites de cette exposition;
    •    les résidus de solvants et de teintures chimiques ainsi que les pesticides s’infiltrent dans l’eau du sol: c’est la même eau dont dépendent 50% de la population pour boire et 95% des agriculteurs pour l’irrigation des cultures;
    •    nous portons, à même la peau, des habits comportant des traces de produits hautement toxiques, tels que les nonylphénols (NP), des perturbateurs hormonaux affectant la fertilité;
    •    les vêtements en fibres synthétiques, en plus d’être polluants, mettent de 200 à 400 ans à se biodégrader.
Ces chiffres, issus du livre Wear no evil de Great Eagan, ne sont que quelques exemples parmi des centaines d’autres illustrant à quel point l’industrie textile qui domine actuellement le monde de l’habillement nuit à notre environnement et à notre santé.

Greenpeace en campagne contre la mode toxique

En 2011, l’ONG environnementale Greenpeace révèle au public l'étude qu'elle a menée sur les substances toxiques qu’utilisent les grandes marques pour fabriquer leurs vêtements. Celle-ci porte sur 20 marques de vêtements en vente dans 29 pays. Les résultats sont édifiants: des substances toxiques susceptibles de provoquer des cancers et désordres hormonaux ont été relévés dans les vêtements.. Les tests en laboratoire ont révélé que les deux tiers des vêtements contenaient des ethoxylates de nonylphénol, ou NPE.
Toutes les marques sont incriminées!
La
1ère campagne « Detox » a prouvé son efficacité: sous la pression de l'ONG et des internautes, six marques de prêt-à-porter, dont Puma, Nike, Adidas, H&M, Lin Ning et C&A, s'étaient engagées à travailler avec leurs fournisseurs pour bannir les substances chimiques toxiques.
Greenpeace a obtenu des promesses des fabricants.
La campagne a porté ses fruits.

Textile et cuir venu d'Asie : chics, pas chers et toxiques

Selon un reportage d'Arte repris et diffusé par Hexaconso, l'Asie serait devenu le paradis de la mode qui tue, de plus en plus en d'usines utilisant des substances nocives pour concevoir leur habits.
Arte a diffusé un reportage sur les procédés de fabrication en vigueur dans les pays asiatiques, dans les secteurs du textile et du cuir. Intéressant, édifiant et effrayant ! Les produits toxiques utilisés dans l’agriculture étaient déjà pointés du doigt. Voici maintenant les produits toxiques dans nos vêtements et accessoires.
Une des activité à forte teneur en produits toxiques, la teinture. Pour les modèles en coton, c’est en Inde que cela se passe. Tirupur, dans le sud du pays, est en effet le nouvel « eldorado textile », avec près de 10 000 usines qui fabriquent en continu des vêtements pour les marques occidentales. La teinture est une activité très consommatrice de produits dangereux pour l’homme et l’environnement.
Lien vers l'article et vidéo « Du poison dans nos vêtements ».

Please reload

VIDEOS

Greenpeace a lancé la campagne "Detox" et dénonce les marques de mode toxiques.

« Textile : mode toxique ? » : une enquête sur les produits chimiques contenus dans nos vêtements.
Diffusé dans l'émission Envoyé spécial sur France 2.